La malédiction de la Porsche de James Dean

14 avril 2012 | Par | Catégorie : Ecologie, Insolite (17 194 lectures)

Le célèbre acteur américain James Dean, idole des jeunes après la sortie du film ‘La fureur de vivre‘ , possédait une voiture qui n’était pas seulement performante mais aussi incroyablement maudite. Il faut dire que l’histoire de cette voiture est particulièrement troublante et macabre.

C’est en 1955 que James Dean achète une Porsche 550 Spyder, l’un des 70 exemplaires commercialisés au public. Voir fiche technique. Il l’a surnommera Little Bastard ‘petit salaud’. Il tombe sous le charme du Spyder et l’achète aussitôt pour participer à une course en Californie.

Il part tôt de son domicile à Los Angeles avec pour passager, son mécanicien Rolf Wutherich. Après avoir roulé presque 4 heures, James Dean traverse la petite ville de Cholame en Californie. À ce moment-là, un jeune étudiant au volant d’une Ford Sedan lui coupe la priorité. L’acteur voit la voiture et tente de la contourner mais sans succès. Les deux voitures se percutent à 90km/h. James Dean meurt sur le coup. Son mécanicien, après avoir heurté le tableau de bord, est projeté hors de la voiture. La mort de l’acteur fut annoncée à 17h59 exactement, il était âgé de 24 ans.

Mais l’histoire de Little Bastard ne s’arrête pas là. Ainsi, Georges Barris, qui avait préparé la voiture de James Dean, rachète l’épave 2500$. Il se fracture la jambe quelques temps plus tard.

Peu après, Barris revend le moteur et la transmission à deux médecins, Troy McHenry et William Eschrid. Mais, alors que les deux amis se font la course sur la route, la situation leur échappe et c’est l’accident. L’un meurt en percutant un arbre, après avoir perdu le contrôle de sa voiture, tandis que l’autre est sérieusement blessé dans sa sortie de route.

Les pneus, encore en très bon état, sont également revendus par Barris. L’acheteur est victime d’un accident peu de temps après.

Plus tard, deux jeunes tentent de voler l’épave de la voiture mais l’un d’eux, s’ouvre le bras à cause d’un morceau de métal déchiqueté.

Par la suite, un autre homme est blessé en essayant de voler le siège du conducteur couvert de sang.

Enfin, Barris décide de cacher la voiture qui est récupérée par la California Highway Patrol pour l’exposer à titre d’exemple sur les accidents de la route. La première exposition a connu un désastre. Un incendie se déclare, détruisant toutes les voitures aux alentours dans le local et seule cette voiture en sort indemne. Lors de la deuxième, dans un lycée, la voiture tombe et casse la jambe d’un étudiant. Sur la voie menant à Salinas, le camion qui transporte le véhicule a un accident et le conducteur est blessé. À deux autres occasions, la voiture s’est ainsi échappée des camions sans causer d’accidents graves, mais en brisant le pare-brise d’un véhicule.

Finalement, en 1959, ce fut la dernière exposition de la voiture en onze pièces, car en 1960 elle disparut mystérieusement avec le camion dans lequel elle était. On n’a plus jamais revu Little Bastard.

Marques:

Derniers articles Ecologie, Insolite